Complexe Capitale Hélicoptère

GoHelico fait un pas de plus vers le tourisme écoresponsable

Son credo : durabilité, responsabilité et inclusivité

Québec, le lundi 1er août 2022 – Toujours à l’avant-garde de l’innovation, GoHelico, qui prône la durabilité, la responsablité et l’inclusivité, s’assure de poser des gestes concrets afin de compenser l’émission de gaz à effet de serre causée par ses activités via une implication avec le programme Carbone boréal notamment. Par sa volonté de lutter pour l’environnement, l’entreprise participe aussi à différentes missions environnementales avec sa division Travail aérien et Nolisement pour différentes entités gouvernementales et paragouvernementales, telles qu’Environnement Canada, Pêches et Océans Canada et la Sépaq, pour ne nommer que celles-là. Bien que GoHelico offre des vols récréotouristiques avec son volet Tours & Excursions, elle s’assure de donner ces opportunités de vols aux pilotes de la relève, qui peuvent ainsi cumuler les seuils minimaux exigés en termes de temps de vol, pour à leur tour prendre part aux travaux aériens et contribuer à une empreinte positive sur la planète!

« La protection de l’environnement représente, depuis le début des opérations de GoHelico, la grande majorité de nos mandats! Nous collaborons annuellement avec de multiples projets de recherche et programmes de décontamination. De la décontamination des îles du Saint-Laurent pour Pêches et Océans Canada au projet de recherche scientifique pour l’Agence spatiale canadienne, c’est notre quotidien ! », mentionne Yves Côté, directeur du développement chez GoHelico.

Le travail aérien : nécessaire pour préserver l’environnement

Dans le but d’apporter une valeur ajoutée et une touche plus verte à son volet Tours & Excursions, GoHelico s’assure d’offrir ce temps de vol aux pilotes de la relève qui doivent cumuler le nombre considérable de 800 heures de vol pour pouvoir prendre part aux travaux aériens. En ce sens, toute opportunité est bonne afin qu’ils puissent franchir les seuils d’heures exigés. Que ce soit pour l’entretien du réseau électrique de la province, la gestion de la faune, la décontamination ou encore pour la prévention des incendies de forêt, le travail aérien effectué par les hélicoptères GoHelico est essentiel à une stratégie globale de développement durable. Hydro-Québec, l’Agence spatiale canadienne, Englobe, le Centre d’études nordiques de l’Université Laval, Pêches et Océans Canada, Environnement Canada, le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, la Sépaq et bien plus encore, sont toutes des entités qui bénéficient de l’expertise de GoHelico. Les vols touristiques permettent ainsi d’assurer la relève de cette industrie, puisque les pilotes recrues peuvent généralement entamer leur carrière en travaux aériens après seulement deux années au sein la division Tours & Excursions de GoHelico.

GoHelico assure même la formation de main-d’œuvre internationale grâce à l’appui de l’École de pilotage Capitale Hélicoptère. Ces efforts de recrutement ont d’ailleurs été bénéfiques, puisqu’aujourd’hui, GoHelico est non seulement composée de pilotes en provenance du Québec, de France, de Nouvelle-Calédonie et de Belgique, mais deux femmes font aussi partie de l’équipe!

Compenser l’émission de gaz à effet de serre

Étant consciente de son empreinte environnementale liée à la consommation de carburant fossile, GoHelico s’est joint au programme Carbone boréal. Cette participation permet de compenser l’émission de gaz à effet de serre causée par ses activités par la plantation d’arbres sur des territoires naturellement dénudés de la forêt boréale québécoise, où celle-ci ne se régénère pas d’elle-même. Les arbres plantés par cet organisme servent également à des projets de recherche scientifique, en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et permettent notamment de faire avancer les connaissances sur les changements climatiques.  Ainsi, pour chaque passager de la division Tours & Excursions, GoHelico s’engage à verser 1 $ à Carbone boréal, soit plus que le montant nécessaire afin d’atteindre la carboneutralité. 

À lire aussi

08 août 2022

GoHelico fait un pas de plus vers le tou ...

Son credo : durabilité, responsabilité et inclusivité Québec, le lundi 1er août […]

Suite
07 février 2022

Une Saint-Valentin dans le confort de la ...

Le Resto-Bar Le Commandant, logé dans le Complexe Capitale Hélicoptère, offre aux […]

Suite
12 janvier 2022

Le Centre de dépistage COVID du Complex ...

Tous pourront désormais y être testés Québec, le mercredi 12 janvier 2022 […]

Suite