Complexe Capitale Hélicoptère
École de pilotage
10 juin 2015

Introduction à l’autorotation de l’hélicoptère

L’autorotation est la manœuvre que doit effectuer le pilote s’il est confronté à une perte de puissance partielle ou totale. En résumé, c’est une panne moteur.

Le pilote a environ 2 secondes pour baisser la commande du collectif, ce qui va permettre aux pales de continuer à tourner même sans moteur, ce qui explique le nom donné à cette manœuvre, soit l’autorotation.

L’hélicoptère reste parfaitement pilotable, mais il va descendre. Le pilote doit donc repérer un lieu sécuritaire afin de le poser, tel qu’un champ. Ensuite, il devra effectuer un arrondi (à environ 25 pieds), ce qui consiste à cabrer l’hélicoptère pour qu’il cesse sa descente et qu’il perde sa vitesse de translation.

En terminant, le pilote devra également amortir le contact avec le sol en relevant, cette fois, la commande du collectif.

Une autorotation parfaitement exécutée sauvera non seulement les passagers, mais aussi l’hélicoptère qui n’aura subi aucun dommage.

Un élève-pilote commence à apprendre cette manœuvre après environ une dizaine d’heures seulement et continuera tout au long de sa formation à se perfectionner. Il subira ensuite des entrainements annuels.

Exemple d’autorotation par notre chef instructeur de vol Éric Bertin à 3:10 :

À lire aussi

26 août 2021

École de pilotage d’hélicoptère : Le quo...

Apprendre à piloter un hélicoptère nécessite beaucoup d’efforts. Malgré ce que plusieurs […]

Suite
19 juillet 2021

L’importance du déjeuner : 7 raisons de ...

On nous répète constamment qu’il est important de déjeuner. Les bienfaits de […]

Suite
09 juillet 2021

Quoi faire à Québec cet été : 30 activit...

Chaque saison donne une couleur unique à la Vieille Capitale. Quand le […]

Suite