Complexe Capitale Hélicoptère
École de pilotage
22 février 2021

L’école de pilotage d’hélicoptère la plus réputée du Québec

Capitale Hélicoptère remporte le prestigieux Trophée Roland-Simard

Pour une 3e fois, l’École de pilotage Capitale Hélicoptère a remporté le Trophée Roland-Simard. Cet honneur lui a été décerné par l’Association québécoise du transport aérien (AQTA) pour souligner l’excellence de sa formation théorique et pratique. Voici ce qui fait la renommée de cette école de pilotage de Québec.



Des chiffres éloquents

Selon les plus récentes données de Transports Canada, l’École de pilotage Capitale Hélicoptère a formé 30% des nouveaux pilotes d’hélicoptère professionnel du pays en 2020. En effet, des 78 licences professionnelles délivrées au Canada par Transports Canada en 2020, 23 ont été attribuées à des finissants de l’école de pilotage de Québec. Il s’agit d’une belle réussite pour l’établissement.



Le Trophée Roland-Simard

Trophée Roland-Simard 2019 de la meilleure école privée Hélico 2019 - École de pilotage Capitale Hélicoptère
L’École de pilotage Capitale Hélicoptère a reçu de l’AQTA le Trophée Roland-Simard de la meilleure école privée Hélico 2019.

Pour l’École de pilotage Capitale Hélicoptère, au-delà des chiffres éloquents de Transports Canada, l’obtention du Trophée Roland-Simard vient confirmer l’excellence de l’enseignement offert. En effet, le titre de meilleure école de pilotage privée du Québec est attribué selon les résultats des étudiants aux examens théoriques et pratiques de Transports Canada.

Cette reconnaissance est octroyée par l’AQTA chaque année depuis 2006 lors de son congrès annuel. En 2019, c’est l’École de pilotage Capitale Hélicoptère qui a remporté les honneurs. Le Trophée Roland-Simard lui a cependant été remis en main propre qu’en février 2021, après que l’AQTA ait annulé son congrès à 2 reprises en raison de la situation sanitaire actuelle.

« Cette distinction signifie que tous les efforts déployés par l’équipe ont porté leurs fruits. C’est un beau succès », affirme Stéphanie Huot, directrice générale du Groupe Huot Aviation.



Le plus grand centre de formation à dimension humaine

Étudiant et instructeur dans un hélicoptère en hiver
L’oreille attentives des instructeurs de Capitale Hélicoptère offre un cadre d’apprentissage des plus propices.

Les installations à la fine pointe de la technologie de Capitale Hélicoptère et l’oreille attentives des instructeurs offrent un cadre d’apprentissage des plus propices. D’ailleurs, la chaleur humaine est l’un des facteurs qui fait pencher la balance en faveur de l’école de pilotage de Québec quand un futur étudiant hésite entre différentes institutions d’enseignement.



Des instructeurs passionnés et expérimentés

Tous les instructeurs de l’école de pilotage de Québec sont dévoués. Mais au-delà de leur dévouement, tous sont profondément passionnés et désirent plus que tout au monde transmettre cet amour qu’ils ont du pilotage d’hélicoptère.

Les instructeurs chevronnés s’assurent également de partager leur savoir. Comme ils détiennent de l’expérience sur le terrain pour avoir œuvré comme pilote d’hélicoptère, ils sont capables de présenter la réalité de la profession.



Un enseignement axé sur la pratique et le facteur humain

Chez Capitale Hélicoptère, l’enseignement qui y est prodigué repose sur 2 aspects fondamentaux : la pratique et le facteur humain. Bien entendu, il faut des connaissances théoriques. Mais celles-ci sont rattachées à des manipulations et des exercices pratiques. Les notions sont mises en contexte afin que l’information soit bien assimilée par les étudiants.

Comme les comportements humains ont de grandes incidences sur la prise de décision et les réactions, les instructeurs de l’école de pilotage de Québec se font un devoir de sensibiliser les futurs pilotes à cette réalité. Les pilotes peuvent aussi bien rencontrer des situations contraignantes au sol en préparant leur vol que dans les airs aux commandes de leur appareil. Ils doivent donc être prêts à toute éventualité.

Tout doit être pris en compte : de l’état d’esprit du pilote à ses aptitudes, en passant par ses soucis personnels. Chacune des décisions du pilote a des répercussions directes.



Les avantages de tout avoir sous le même toit

Rangées d'hélicoptères stationnés dans le hangar du Complexe Capitale Hélicoptère
En plus d’abriter l’École de pilotage, le Complexe Capitale Hélicoptère regroupe sous le même toit le Centre de maintenance Capitale Hélicoptère, ainsi que GoHelico.

Le fait que l’École de pilotage Capitale Hélicoptère se trouve au Complexe Capitale Hélicoptère revêt une importance de taille pour les étudiants. L’endroit regroupe ainsi sous le même toit le Centre de maintenance Capitale Hélicoptère, ainsi que GoHelico – une entreprise qui effectue des vols touristiques, du travail aérien et du nolisement. Les étudiants ont également la chance de pouvoir côtoyer des pilotes privés.

Il s’agit donc d’un environnement exceptionnel pour créer un réseau de contacts et parfois même pour entamer sa carrière de pilote professionnel.



Le rayonnement international

La formation offerte à L’École de pilotage Capitale Hélicoptère est non seulement reconnue à l’échelle nationale, mais également à l’échelle internationale. De ce fait, de nombreux étudiants européens viennent y suivre leur cours de pilotage.

Destination prisée des étudiants étrangers, la vie de campus et les résidences disponibles sur place facilitent l’intégration et le quotidien.



Conclusion

Pour toutes ces raisons, l’École de pilotage Capitale Hélicoptère se démarque des autres écoles. Découvrez par vous-même ce qui fait la renommée de cette école de pilotage de Québec et apprenez-en davantage sur les formations, en contactant le directeur de l’école pour une rencontre informelle!

Frédéric Ali, Stéphanie Huot, Christian Landry et Jean-Marc Dufour lors de la remise du Trophée Roland-Simard 2019.
La remise officielle du Trophée Roland-Simard. De gauche à droite : Frédéric Ali, directeur technique et instructeur à l’École de pilotage Capitale Hélicoptère; Stéphanie Huot, directrice générale du Groupe Huot Aviation; Christian Landry, directeur du développement et du recrutement de l’École de pilotage Capitale Hélicoptère; Jean-Marc Dufour, président-directeur général à l’AQTA


À lire aussi

23 septembre 2021

Pêche au thon rouge: l’aventure du Chef ...

De la mer à l’assiette Vendredi matin, 17 septembre 2021. La fébrilité se […]

Suite
20 septembre 2021

Le rêve d’une vie: devenir pilote privé ...

En 2011, Joël Mailloux appose un Post-it sur son mur sur lequel […]

Suite
26 août 2021

École de pilotage d’hélicoptère : Le quo...

Apprendre à piloter un hélicoptère nécessite beaucoup d’efforts. Malgré ce que plusieurs […]

Suite