Complexe Capitale Hélicoptère
École de pilotage
19 juillet 2016

Connaître les bases des commandes d’un hélicoptère

« Avant même de marcher, je rêvais de voler ». Cette citation tirée du film Les Chevaliers du ciel représentent bien le sentiment qu’éprouvent plusieurs passionnés d’aviation, rêvant de prendre les commandes d’un appareil et de s’envoler, recherchant liberté et satisfaction !

Piloter un hélicoptère peut être perçu comme étant inaccessible, mais ce n’est pas le cas. Des programmes tels que les forfaits Pilote d’un jour, offerts au Complexe Capitale Hélicoptère, existent d’ailleurs dans le but de permettre aux passionnés de s’initier au pilotage d’hélicoptère. Lors de ces programmes, les participants prennent les commandes de l’hélicoptère après avoir suivi une brève formation technique, démontrant qu’en connaissant les bases des techniques de pilotages, il est possible de contrôler l’appareil, sous supervision d’un instructeur de vol de l’École de pilotage Capitale Hélicoptère, bien sûr!

Comment ça fonctionne ?
Lorsqu’on s’assoit dans un hélicoptère, on remarque tout de suite le tableau de bord – un peu intimidant: cadrans, instruments de mesure, interrupteurs, boutons divers. Ensuite, on voit les pédales (appelé le palonnier) et les manches (cyclique et collectif). On serait porté à se demander « mais on commence par quoi ?» !

Premièrement, il est important de savoir que le pilotage d’un hélicoptère requiert un minimum de coordination, puisque l’utilisation des deux mains et des deux pieds est nécessaire, afin de contrôler les quatre systèmes principaux de commandes :

  • Le « collectif », levier situé à gauche du pilote
  • La commande des gaz, une poignée située sur le collectif (dans la plupart des appareils)
  • Le cyclique, situé entre les jambes du pilote (dans la plupart des appareils)
  • Le palonnier, situé aux pieds du pilote, sous forme de pédales

Le collectif
Dans un hélicoptère, le pilote contrôle le collectif de la main gauche. Ce levier se manœuvre de haut en bas. Pour faire monter l’hélicoptère, le pilote doit lever le collectif, alors que s’il le baisse, l’hélicoptère baissera. En vol stationnaire, c’est le collectif qui contrôle la trajectoire verticale de l’hélicoptère. L’angle de toutes les pales dépend également de la position du collectif. C’est ce qui modifie la portance générée par le rotor. La portance est une action dynamique crée par la vitesse des pales, ce qui soulève l’appareil.

La commande des gaz
Ceux qui sont familiers avec la conduite d’une moto seront à l’aise avec la commande des gaz, qui se manœuvre de la même façon. C’est en la faisant tourner que la puissance du moteur varie. Par exemple, si le pilote veut faire monter l’hélicoptère, il doit lever le collectif et en même temps, la poignée de contrôle de gaz, afin de donner plus de puissance. (À noter qu’aujourd’hui, la plupart des hélicoptères ont un gouverneur qui ajuste la puissance automatiquement. )

Le cyclique
Le pilote prend le cyclique avec la main droite. Bien qu’il s’apparente à un « joystick » utilisé pour les jeux vidéo, le cyclique est très sensible et par conséquent, il doit être contrôlé avec une grande précision. C’est grâce au cyclique que le pilote peut faire avancer ou reculer l’appareil. Si le pilote avance le manche, l’hélicoptère avancera, alors que s’il ramène le cyclique vers lui, l’hélicoptère reculera. Pour tourner à droit ou à gauche, il suffit de bouger le cyclique du côté où vous voulez aller.

Le cyclique ne contrôle pas la direction vers laquelle le devant de l’hélicoptère pointe. Toutefois, il fait pivoter l’hélicoptère vers l’avant, l’arrière, ou de côté.

Le palonnier
C’est le palonnier qui contrôle la direction vers laquelle l’hélicoptère va, par l’entremise des deux pédales qui le constitue.

En appuyant lentement sur la pédale de droite, le pilote fera pivoter le nez de l’hélicoptère vers la droite et vice versa. En fait, le palonnier contrôle le rotor de queue, en modifiant son angle d’attaque. Sans rotor de queue, un hélicoptère pivoterait sur lui-même dans le sens contraire du rotor principal.

Voilà! Vous connaissez maintenant les commandes d’un hélicoptère. Vous êtes prêts à en apprendre plus sur les manœuvres de bases. Dans un prochain article, nous expliquerons comment procéder au décollage, comment effectuer un vol stationnaire, une prise d’altitude et un atterrissage.

À lire aussi

03 septembre 2019

4 raisons d’opter pour le party de Noël ...

Vous cherchez le meilleur endroit pour faire votre party de bureau sans […]

Suite
16 août 2019

5 faits historiques pour la Journée mond...

Pour souligner la Journée mondiale de l’hélicoptère, nous vous présentons cinq faits […]

Suite
10 juillet 2019

3 raisons pour lesquelles notre terrasse...

C’est officiel, avec le beau temps qui est enfin arrivé, on peut […]

Suite