Complexe Capitale Hélicoptère
École de pilotage
07 avril 2021

9 qualités essentielles pour devenir un pilote d’hélicoptère

Le pilotage d’hélicoptères nécessite bien entendu des connaissances sur le vol. Mais au-delà de ce que la formation peut offrir au futur pilote, le candidat doit posséder des qualités et des aptitudes essentielles bien avant son entrée dans une école de pilotage.

Voyons si vous avez tout ce qu’il faut pour être pilote d’hélico.

1. Être passionné

D’entrée de jeu, la passion pour les hélicoptères et le vol doit animer le futur pilote. Le feu sacré pour l’aviation en général doit être en vous.

C’est aussi cet ancrage qui vous permettra de traverser les moments difficiles et de persévérer jusqu’à votre objectif ultime. Vous vivrez de votre passion, mais cet amour vous forcera à faire de nombreux sacrifices, ce qui pourrait entraîner des conflits. Il s’agit sans contredit d’un mode de vie qui affectera toutes les sphères de votre quotidien.

2. Communiquer facilement

Femme pilote d’hélicoptère pointant et expliquant les attraits à ses passagers.

À quelques exceptions près, le pilote d’hélicoptère est dans la machine avec les clients. Il est donc important d’établir avant le décollage la manière de communiquer en vol.

En tant que pilote, vous devez transmettre l’excitation du premier vol, tout comme désamorcer les appréhensions. Les passagers des vols touristiques vivent souvent leur premier contact avec les hélicoptères, ce qui fait que tout est toujours à recommencer. Le pilote est également celui qui présente les différents attraits qui sont survolés. Vous devez donc être en mesure d’expliquer de manière cohérente ce que les gens voient.

Le rôle du pilote va encore plus loin lorsqu’il est question de nolisement. Vous êtes là pour aider le client à prendre la bonne décision de déplacement. Votre appui logistique et opérationnel est primordial au bon déroulement des missions.

La communication se traduit également par une transparence envers votre employeur en cas d’erreur. Vous êtes imputable et vous devez apprendre de vos bévues.

Une bonne communication est aussi essentielle avec la tour de contrôle, ce qui implique de comprendre le langage technique.

Bien que non obligatoire, vous réaliserez que pouvoir échanger en anglais s’avérera très utile, surtout pour faire évoluer votre carrière.

Bref, la communication constitue un volet essentiel dans bien des aspects du pilotage d’hélicoptères.

3. Faire preuve d’autonomie

Seul avec votre appareil, vous devez faire preuve d’autonomie et être en contrôle. Vous serez également amené à gérer les clients quand ils sont dans votre appareil. Du coup, vous n’aurez pas la liberté de déléguer cette tâche à quelqu’un d’autre. Vous devrez compter sur vous-même dans toutes les situations.

Autre aspect important, vous devrez faire preuve d’initiative et oser prendre les devants, que ce soit pour l’entretien de votre monture ou l’apprentissage continu. Pendant les missions, vous aurez du «temps libre» entre les déplacements. En prenant l’habitude de maximiser votre temps, votre employeur et vos clients vous en seront reconnaissants.

Un bon pilote pense aussi à aviser la maintenance des services qui doivent être effectués sur son appareil.

4. Être discipliné

Votre sens de l’organisation vous sera des plus utiles dans le monde de l’aéronautique. La foule de procédures à respecter nécessite des méthodes de travail éprouvées. Même les plus disciplinés de ce monde découvriront que la formation à elle seule peut s’avérer tout un challenge! Votre rigueur vous permettra de structurer chacune de vos envolées, de la planification de votre trajectoire à la manipulation des contrôles en vol.

L’autodiscipline est un autre aspect à considérer. Vous devez en quelque sorte avoir un contrat moral avec vous-même qui vous oblige à combattre la nonchalance. La complaisance et la fainéantise n’ont pas leur place chez le pilote d’hélicoptère.

5. Aimer apprendre

Jeune femme prenant des notes en train d’étudier avec son ordinateur et ses livres.

Votre soif d’apprendre doit vous motiver à toujours rester au sommet de votre art. Vos connaissances et vos aptitudes doivent être mises à jour régulièrement, surtout si vous souhaitez obtenir des qualifications ou que des entraînements sont requis. Une réévaluation doit d’ailleurs être effectuée périodiquement pour tous les pilotes professionnels afin de vérifier les compétences. Vous passerez donc toute votre vie à poursuivre votre apprentissage.

6. Faire preuve d’ouverture d’esprit

Avoir une ouverture d’esprit est une autre qualité essentielle. Vous devez être prêt à élargir vos horizons et à sortir de votre zone de confort. Le pilotage est une discipline qui évolue constamment en fonction du contexte, vos routines seront donc amenées à être modifiées au fil du temps.

Vous devez également être prêt à exercer un autre travail que votre emploi de rêve dès votre sortie des bancs d’école. Bâtir une carrière de pilote d’hélicoptère prend du temps.

7. Avoir une bonne capacité d’adaptation

Quand vous êtes aux commandes d’un aéronef, vous devez être prêt à toute éventualité. Vous devez être apte à prendre des décisions rapidement, qui peuvent avoir une incidence sur votre vie, celle de vos passagers et même de votre cargaison.

Même au sol, votre capacité d’adaptation sera sollicitée. En effet, vous devez vous adapter aux besoins du client, aux contraintes du contrat ou encore au contexte géographique.

En d’autres mots, votre facilité d’adaptation sera la clé de bien des situations.

8. Posséder un côté aventurier

Hélicoptère volant au-dessus d’une rivière entourée de montagnes couvertes de forêts.

Tout pilote d’hélicoptère doit posséder un petit côté aventurier. Si vous voulez découvrir le monde et que vous aimez les situations changeantes, le pilotage est une excellente manière de tirer parti de cet aspect de votre personnalité. De plus, la diversité des contrats vous interpellera très certainement!

9. Être autocritique

Enfin, un bon pilote se reconnaît à sa capacité de s’autocritiquer. Il n’est pas toujours facile de porter un jugement sur ses propres aptitudes, mais c’est pourtant ce que le pilote est amené à faire avant et pendant chaque vol. Il doit pouvoir évaluer ses capacités à voler, non seulement pour sa propre sécurité, mais également pour celle de ses passagers.

Vous devez être en mesure de décider si vous êtes en état de voler, que vous n’êtes pas trop fatigué, que vos facultés ne sont pas affaiblies. Vous devez être alerte et en pleine possession de vos moyens physiques et mentaux. Au fond, vous devez être capable de reconnaître une défaillance de votre part, et ce, tout au long de votre carrière.

Conclusion

Après avoir pris connaissance de toutes les qualités essentielles qu’un bon pilote doit posséder, pensez-vous que le pilotage d’hélicoptères est fait pour vous?

Si vous croyez avoir l’étoffe d’un pilote, contactez l’École de pilotage Capitale Hélicoptère pour planifier une rencontre informelle!

À lire aussi

05 mai 2021

25 raisons pour commander du resto

Toutes les occasions sont bonnes Quand vient le temps de commander du […]

Suite
07 avril 2021

9 qualités essentielles pour devenir un ...

Le pilotage d’hélicoptères nécessite bien entendu des connaissances sur le vol. Mais […]

Suite
30 mars 2021

20 activités familiales à Québec à faire...

À la recherche d’activités pour occuper toute la maisonnée? Parfois, les idées […]

Suite